2 vérités souvent négligées dans l’évangélisation

Rico Tice | May 13, 2015


Rappelons-nous deux vérités fondamentales lorsque nous évangélisons, et enseignons-nous les uns les autres. 

Si nous ne le faisons pas, nous - et nos Églises - ne parviendrons pas accomplir le mandat missionnaire du Seigneur : « Allez, faites des disciples » (Matthieu 28:20). 

Hostilité 

Premièrement, nos contemporains sont hostiles à l’Évangile - parfois poliment, parfois moins mais néanmoins hostiles. Par conséquent, si nous parlons de Jésus, nous serons blessés, nous mettrons nos relations en péril,  et perdrons le respect de nos interlocuteurs. Nous serons tentés soit d’arrêter de parler, soit de changer notre message. Je crois que c’est la principale raison (à part la complaisance) pour laquelle nous n’évangélisons pas. Beaucoup de chrétiens désirent partager l’Évangile dès leur conversion. Pourquoi ne le feraient-ils pas ? Mais tôt ou tard - et en Occident, cela arrive de plus en plus - on se moque de vous, vous blesse ou vous déprécie. Ainsi, nous pensons : je ne veux plus subir ça , et si je continue à en parler, je vais encore être blessé, donc quelque chose ne va pas. Je dois me taire. 

Mais Jésus nous dit que l’hostilité est normale. Lorsqu'il envoie ses disciples évangéliser pour la première fois, voici comment…


To read the rest of this article, visit http://thegospelcoalition.org/evangile21/article/2-verites-souvent-negligees-dans-levangelisation.