Assis par terre

Rachel Yates | July 25, 2016


Alors que mon mari et moi nous trouvons brusquement plongés dans une profonde détresse, une simple phrase envoyée par email vient poser un premier baume sur la plaie ouverte : « Je suis assis par terre avec vous ». Ce qu'ont fait les amis de Job à leur arrivée auprès de leur compagnon meurtri (Job 2.12-13).

Notre fils est décédé quelques heures avant sa naissance, et je ne connaîtrai pas la joie de le voir grandir. Je crie à Dieu, convaincue de sa bonté envers nous. Comment sa bonté se manifestera-t-elle dans les jours, les semaines à venir ? Comment vais-je traverser cette tempête ? Qui voudra braver la tempête à nos côtés ?

Face à la souffrance, nous ressentons tous un malaise profond. Quand nous assistons, impuissants, à la détresse de quelqu'un que l'on connaît, nous voudrions aider, consoler, encourager. Nous craignons de mal faire, nous restons sur nos gardes. La situation met en lumière nos limites, nos défaillances. Nous finissons même par vouloir que la souffrance disparaisse pour notre propre confort. La personne qui souffre, elle, a besoin d'amis qui s'assoient à ses côtés pour comprendre sa souffrance.

Dans sa bonté, Dieu a pourvu et dans notre faiblesse, son amour s'est manifesté à travers…


To read the rest of this article, visit http://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/assis-par-terre.