Ce n’était pas cruel de la part de Dieu de reprendre notre fils

Lisa Blanco | June 20, 2016


Le 31 Mars, mon mari, Ernie, et moi-même sommes allés à la maternité pour une visite de contrôle en vue de mon accouchement. J'étais enceinte de 33 semaines, et nous étions venus pour suivre les mouvements de notre fils via un monitoring de routine. Nous n’étions pas inquiets, pensant que nous serions repartis dans une heure ou deux. Peut-être que les docteurs allaient juste me dire que je devais boire plus de liquides ou me reposer plus. Tous les bébés ne sont pas super actifs; peut-être qu'il était tellement grand qu'il n'avait plus beaucoup de place pour bouger. C’est à tout cela que je pensais en attendant mon tour dans la salle d’attente. Mais six ou sept médecins et infirmières ont examiné le monitoring, et ont rapidement décidé qu’une césarienne d'urgence s’imposait  : notre enfant ne bougeait pas et ils ne savaient pas pourquoi.

Nos émotions ne pouvaient pas suivre la brutalité des événements. Je me suis rapidement retrouvée habillée en chemise d'hôpital, sur une chaise roulante pour subir une péridurale. J'ai été instantanément engourdie et j’allais entrer pour la première fois de ma vie dans une salle d’opération et j’étais complètement désemparée . Haddon Brooks Blanco est arrivé environ…


To read the rest of this article, visit https://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/ce-netait-pas-cruel-de-la-part-de-dieu-de-reprendre-notre-fils.