De la foi d’un esclave à la foi d’un fils (1ère partie)

Pierre Klipfel | May 7, 2015


Prenant comme point de départ un témoignage personnel auquel nombre de chrétiens pourraient s’identifier, cet article tente de définir ce qu’est la « chair » dans l’épître de Paul aux Galates. Contrairement aux idées reçues, elle n’est ni l’ancienne nature du croyant, ni même les restes de cette ancienne nature. Elle correspond plutôt à une condition, celle de l’être humain non régénéré. 

La chair peut se manifester de deux manières pour le croyant : par une désobéissance flagrante ou, plus subtilement, par une vie qui semble droite mais qui est motivée par le légalisme. Il est essentiel de comprendre que cette dernière attitude est rattachée à la chair : elle représente une expression de l’homme livré à lui-même, de l’homme sans Dieu. 

Face à deux problèmes qui paraissent opposés, le laxisme et le légalisme, Paul présente une même solution : marcher selon l’Esprit, c’est-à-dire une juste compréhension de l’Évangile.

Cette première partie définit la chair et met en avant la première de ses deux manifestations. Lire la suite.

Télécharger le PDF : De la foi d’un esclave à la foi d’un fils (1ère partie)


Cet article a été publié dans le Forum de Genève, revue de l’Institut Biblique de Genève


To read the rest of this article, visit http://thegospelcoalition.org/evangile21/article/de-la-foi-dun-esclave-a-la-foi-dun-fils-1ere-partie.