La disparition du genre : un coup d’œil sur l’expérience sociale en Suède

Trevin Wax | November 4, 2015


Dans certaines écoles de Stockholm, des enseignants essayent de ne plus employer des mots tels que « garçons » ou « filles ». Dans le cadre d’un effort pour atteindre un meilleur niveau d’égalité entre les genres, la Suède encourage la neutralité de genre. Des pronoms tels que « il ou elle » sont remplacés par « ami » (it en anglais), et les protagonistes des livres pour enfants ne sont plus clairement des hommes ou des femmes.

Jeff Coulter, un résident de Suède qui assiste des Églises, m’a donné un aperçu assez fascinant de cette nouvelle expérience :

Nous avons déménagé ici quand ma femme était enceinte de sept mois. C’était intrigant de constater que les médecins ne manifestaient pas de réel intérêt à connaître le sexe du bébé nous le savions déjà grâce à une échographie faite aux États-Unis). Quand notre fille est née, les médecins n’ont prêté aucune attention à son genre. J’ai fini par leur poser la question quelques minutes après l’accouchement, simplement pour m’assurer que l’échographie avait vu juste. Nous avons aussi remarqué ma femme et moi qu’ici, les vêtements pour nouveaux nés étaient neutres. Il est pratiquement impossible d’habiller sa petite fille en rose, alors que c’est monnaie courante en Amérique.


To read the rest of this article, visit http://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/la-disparition-du-genre.