Le plus grand besoin des évangéliques en 2016

Yannick Imbert | February 2, 2016


Après une année 2015 douloureuse, nous avons entamé 2016 sous les mêmes auspices. Dans cette nouvelle année, l'Église devra présenter une théologie en constant dialogue avec notre société. Ceci n'est pas nouveau. Les défis sociaux, politiques, et économiques sont nombreux, mais je ne crois pas qu'ils soient particulièrement plus problématiques que ceux auxquels l'Église a dû faire face au cours des siècles.

Je tiens cependant en ce début d'année à rappeler que notre témoignage, et même notre apologétique, demande que nous restions en dialogue critique avec notre monde. Pour ce faire, il nous faut développer une « théologie publique ». Définissons tout d'abord ce qu'est une « théologie publique » ou plus exactement une théologie « tournée vers la sphère publique ». Le théologien anglais Daniel Strange discerne deux dimensions :

(1) Tout d'abord c'est une réflexion théologique sur les relations et les responsabilités que les évangéliques entretiennent avec leur société et leur environnement public : notamment dans les domaines économiques, politiques et culturels . (2) À la suite de cette réflexion se développe un engagement théologique des évangéliques au sein de leur société et au sein de leur environnement public, dans ces mêmes domaines.

Au vu de ces deux dimensions de la « théologie publique », posons-nous la question suivante …


To read the rest of this article, visit http://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/le-plus-grand-besoin-des-evangeliques-en-2016.