Les deux cités par Saint Augustin

| May 10, 2016


Deux amours ont fait deux cités ; l'amour de soi jusqu'au mépris de Dieu : la cité terrestre, l'amour de Dieu jusqu'au mépris de soi : la cité céleste.

L'une, en somme, se glorifie en elle-même, l'autre dans le Seigneur ; car l'une recherche la gloire auprès des hommes, alors que pour l'autre, Dieu, témoin de sa conscience, est la principale gloire.

L'une, dans sa gloire, lève la tête ; l'autre dit à son Dieu : « Tu es ma gloire, et tu élèves ma tête » (Psaume 3:4).

L'une, dans ses chefs, et à propos des nations qu'elle soumet, est dominée par la passion de dominer ; l'autre voit ses chefs décider et ses sujets obéir en se dévouant les uns aux autres par charité.

L'une, en ceux qui la gouvernent, aime sa propre force ; l'autre dit à son Dieu : « Je t'aimerai, Seigneur, toi qui es ma force » (Psaume 17:2). 

Aussi les sages de la première cité, vivant comme des hommes, ont-ils recherché les biens du corps, de l'âme, ou des deux. Et ceux qui ont pu connaître Dieu « ne l'ont pas honoré comme Dieu, et ne lui ont pas rendu grâce, mais se…


To read the rest of this article, visit http://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/les-deux-cites-par-saint-augustin.