Les esclavages de l’argent

Yannick Imbert | November 29, 2016


Il y a quarante ans, en 1976, un sociologue américain publiait Les contradictions culturelles du capitalisme. Son auteur Daniel Bell, identifiait les contradictions au coeur du capitalisme contemporain. Cet ouvrage est devenu un classique et, encore aujourd’hui, peut servir de « grille de lecture » de notre société capitaliste. Ceci est d’autant plus important pour les témoins de Christ. À l’image des prophètes de l’Ancien Testament et de Paul dans ses diverses lettres, nous devons en effet dénoncer tous les empires qui prennent la place du royaume de Dieu. Parmi ces empires, celui de l’argent toujours figure en bonne place.

La contradiction du capitalisme

Qu’écrivait Daniel Bell ?

Tout d’abord, nous trouvons chez Bell un fondement du capitalisme qui rappelle ce que disait le sociologue allemand Max Weber. Au fondement du capitalisme, il y a une éthique du travail. Weber voyait cette éthique comme se nourrissant de la théologie des puritains, un groupe issu de la réforme en Angleterre

. Ces derniers mettaient un accent fort sur la vocation professionnelle comme étant un lieu de vie chrétienne. Pour Weber, les puritains affirmaient que la réalité de la vie chrétienne était démontrée dans l’accomplissement de la vocation professionnelle que Dieu avait donné à chacun…


To read the rest of this article, visit https://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/les-esclavages-de-largent.