Martin Luther et la redécouverte de l’évangile (3/3)

Robbie Bellis | February 15, 2017


L’échange joyeux de la justification par la foi seule

En 1520, Luther rédigea ce que nous appelons ses « grands écrits réformateurs »1. Dans un de ces trois livres, De la liberté du chrétien, il reprend ce thème de la justification par la foi. Il illustre cette vérité par l’image très parlante de l’union d’un mariage entre un noble (le Christ) et une prostituée (l’être humain pécheur). Tout comme si un fiancé noble, riche et juste se mariait à une prostituée et qu’il la délivrait de tout mal et l’ornait de tout bien, grâce à l’union du croyant avec le Christ par la foi, les péchés des croyants s’engloutissent en lui, et en lui ils sont abondamment justes. Il appelle ce miracle de la justification « l’échange joyeux ». Voici l’extrait de ce livre où il parle de cet échange joyeux :

Ce qu’a le Christ est la propriété de l’âme croyante, ce qu’a l’âme croyante devient la propriété du Christ. Ainsi le Christ est possesseur de tout bien et de toute félicité, l’âme en a la propriété. Ainsi l’âme ne détient que mal et que péché : ils deviennent propriété du Christ. Alors s’instituent cette joute et cet échange joyeux : puisque le…


To read the rest of this article, visit https://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/martin-luther-et-la-redecouverte-de-levangile-3-3.