Martin Luther et la redécouverte de l’Evangile (2/3)

Robbie Bellis | February 8, 2017


Le péché : une faiblesse ou plus grave encore ?

Durant ces années, Luther commença à concevoir le péché d’une manière différente d’avant1. Il avait appris que le péché était une faiblesse pour laquelle les sacrements étaient l’aide appropriée. Mais aux cours des années 1512-1517, il commença à voir que le péché voulait dire que l’être humain était spirituellement mort et non simplement affaibli. Cela avait des implications profondes. On lui avait enseigné que l’être humain devait faire « ce qui est en lui » et que Dieu allait le récompenser par sa grâce.

Mais qu’est-ce que l’être humain mort dans le péché peut faire pour Dieu ? Luther comprit que ce qu’il fallait, c’est l’humilité devant Dieu. Dieu donne sa grâce à celui qui s’humilie devant lui. Cette notion d’humilité va ensuite se développer dans une compréhension plus claire de la foi dans la Parole de Dieu dans les années qui suivirent.

Les indulgences, le trésor des mérites et les 95 thèses

Le 31 octobre 1517, Luther afficha 95 thèses concernant les indulgences sur la porte de la cathédrale de Wittenberg. Ceci marquera son entrée dans la sphère publique et dans un sens le début de la Réforme. Mais Luther n’avait pas cette…


To read the rest of this article, visit https://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/martin-luther-et-la-redecouverte-de-levangile-2-3.