Pourquoi Dieu permet-il la souffrance ? (2/2)

| March 16, 2016


On trouvera ici la seconde des conférences prononcées à la Convention de Morges de 1970 par le professeur Jules-Marcel NICOLE, sur le livre de Job (première partie). 


Tout au long de 37 chapitres, le problème de la souffrance a été posé dans le livre de Job, et diverses solutions ont été présentées. La souffrance est toujours un châtiment, avaient dit les trois premiers amis. La souffrance peut être parfois un avertissement, avait déclaré Élihu. La souffrance de Job était un témoignage, un martyre, et ce cas peut se reproduire, nous avait révélé l'auteur du livre. Et voilà qu'après toutes ces solutions humaines, Dieu va prendre la parole : « L'Éternel répondit à Job du milieu de la tempête » (Job 38.1).

1. Les questions de Job

Pour bien saisir cette réponse, il convient de se rappeler les questions que Job avait posées. Elles étaient fort précises. 

« Pourquoi Dieu donne-t-il la lumière à celui qui souffre et la vie à ceux qui ont l’amertume dans l’âme, qui espèrent en vain la mort et qui la convoitent plus qu'un trésor ? (Job 3.20-21)

Fais-moi savoir pourquoi tu me prends à partie ? Te paraît-il bien de maltraiter, de repousser l’ouvrage…


To read the rest of this article, visit http://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/pourquoi-dieu-permet-il-la-souffrance-2-2.