Qu’est-ce que l’inerrance ?

Florent Varak | October 12, 2016


Un jeune homme, par ailleurs engagé dans divers services, vient me voir. Il me demande pourquoi ne pas séparer la Bible en section historique, scientifique, et théologique ou morale. Cela permettrait, dit-il, d’accepter la présence d’erreurs dans l’Écriture dans « les sections historiques et scientifiques » sans pour autant remettre en doute sa vérité spirituelle. Il soutient qu’il y aurait des « accommodations » de la part des auteurs humains. Ils auraient écrit en fonction des convictions de leur époque, sans le souci de la précision qui caractérise nos sociétés contemporaines. Une perspective qu’il tenait de plusieurs reportages, livres et articles, de registres populaires et techniques.

Une telle approche est contraire à l’une des doctrines les plus importantes de l’Écriture. La doctrine de l’inerrance.

L’inerrance s’intéresse spécifiquement à la présence ou non d’erreurs ou de contradictions internes (voire externes) dans le texte sacré. Elle ne traite pas de son inspiration1, ni de son autorité2, même si elle ne peut faire l’économie d’une réflexion à ce sujet. Dans un certain sens, l’inerrance est conséquence de l’inspiration divine : si le « Dieu qui ne ment pas » (Tt 1.2), dont la connaissance est complète et parfaite (cf. Pr 15.3, Hé 4.13), a…


To read the rest of this article, visit https://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/quest-ce-que-linerrance.