Une réponse aux explications alternatives à la Résurrection

Michael Patton | March 29, 2016


La possibilité d'un argument ne nécessite pas de probabilité.

Permettez-moi de laisser là, par elle-même, la phrase ci-dessus. Relisez-la. Elle crée une thèse épistémologique de base pour tout ce qui suit. L'idée est la suivante : le seul fait que quelqu'un propose une autre explication pour quelque chose, ne la rend pas probable. Chaque jour nous vivons suivant ce principe. Par exemple, si je pointais ma télécommande vers le téléviseur, appuyais sur le bouton d'alimentation et que le téléviseur s'allume, l'explication la plus probable serait que les ondes radio de la télécommande ont déclenché l'interrupteur principal du téléviseur. Y a t-il d'autres explications possibles ? Bien sûr que oui. Par exemple, Il aurait pu y avoir un problème technique dans le téléviseur. La télécommande de mon voisin aurait pu d'une manière ou d'une autre activer mon téléviseur au moment même où j’appuyais sur ma télécommande. Ou, il aurait pu y avoir une minuterie sur le téléviseur qui l'ait allumé au moment même où j'appuyais sur la télécommande. Les possibilités sont infinies. La question est la suivante : qu'est ce qui est le plus probable ?

Quand on en vient au sujet de la résurrection du Christ, hormis la plus évidente…


To read the rest of this article, visit http://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/une-reponse-aux-explications-alternatives-a-la-resurrection.