4 dangers pour ceux qui considèrent que les hommes et les femmes ont des rôles complémentaires

Gavin Ortlund | April 30, 2015


Je n'ai pas honte d'être de ceux qui pensent que les hommes et femmes ont des rôles complémentaires. Ça n'a jamais été un problème pour moi. Ma famille en était une pieuse expression. J’ai entendu des arguments convaincants de la part des héros qui ont influencé mon ministère. Plus que tout, les livres de C.S. Lewis comme Perelandra ont formé ma vision du genre.

Néanmoins, je n'insiste pas particulièrement sur cet aspect de ma théologie. Cela génère souvent une forte réaction quand il est présenté. Là où je vis, en Californie du Sud, cette position est en fait souvent considérée comme obsolète et particulièrement sexiste. Et dans notre culture, il est de plus en plus controversé d'affirmer, en s'appuyant sur la confession de foi de Évangile 21, que  « hommes et femmes ne sont pas interchangeables, mais plutôt qu'ils se complètent l'un l'autre par des moyens mutuellement enrichissants. » Nous pouvons nous attendre à des réactions encore plus virulentes dans les années et les décennies à venir.

Mais comme mes amis se sont positionnés de part et d’autre sur le sujet, j'ai observé que les moins hostiles à la vision complémentaire des rôles évitent cependant de se décrire comme alliés de…


To read the rest of this article, visit http://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/4-dangers-pour-ceux-qui-considerent-que-les-hommes-et-les-femmes-ont-des-roles-complementaires.