Comment annoncer un Évangile qui ne change pas dans un monde qui change

James Hely Hutchinson | November 18, 2015


Que notre culture ambiante puisse confondre les termes « évangélique » et « évangéliste » pourrait être considéré comme étant tout à notre honneur. L’association de l’activité évangélisatrice avec nos milieux évangéliques est en effet normale. Une fois nés d’en haut, nous croyants avons le souci du salut éternel de celles et ceux de nos concitoyens qui restent sous la colère de Dieu (Jn 3,36). Dans les années 1980 un éditorial du Maillon intitulé « La visée fondamentale de l’Institut »[1] rappelait que la perspective missionnaire de l’école est « à la base de son existence » et soulignait l’importance du maintien de cette perspective. La vision actuelle de l’Institut se trouve en continuité par rapport à cette préoccupation : « former, en faveur de la moisson de l’Europe francophone, des serviteurs de l’Evangile qui sont fidèles, compétents et consacrés – et cela pour la gloire de Dieu ». Mais comment s’y prendre en 2009 ? Comment annoncer un Evangile qui ne change pas dans un monde qui change ? Poser la question de cette manière laisse déjà penser qu’il faut d’abord comprendre à la fois l’Evangile et le monde dans lequel nous l’annonçons.

1. Comprendre l’Evangile

Contenu de l’Evangile


To read the rest of this article, visit http://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/comment-annoncer-un-evangile-qui-ne-change-pas-dans-un-monde-qui-change.