Confidentialité et discipline d’Église

Gordon Margery | April 25, 2017


Dans son enseignement Jésus évoque le cas où, lorsque une Eglise exerce la discipline, il peut y avoir une étape qui nous conduit à parler d’un problème grave devant l’Église.

La santé du corps implique de l’hygiène, une bonne alimentation, de l’exercice et, de temps en temps, le recours à la médecine. Ce n’est que devant des problèmes graves qu’on envisage la chirurgie, qui peut aller jusqu’à l’ablation d’un organe ou l’amputation d’un membre. Il en est ainsi dans l’Église. Si nous enseignons la Parole de Dieu, si nous suivons les gens personnellement, si nous les encourageons à marcher avec Dieu, à lire leur Bible, à passer du temps dans la prière, a priori nous aurons moins besoin d’opérations lourdes. Avant le geste chirurgical qui aboutira peut-être à radier quelqu’un ou lui interdire la participation à la Cène, l’hygiène spirituelle est vitale.

L’importance de la discipline

Depuis Augustin au moins, la chrétienté a coutume de dire que l’Église ressemble à un champ dans lequel le bon grain et l’ivraie poussent ensemble jusqu’à la fin du monde. Nous serions obligés de tolérer l’ivraie dans l’Église, sans intervenir. Mais la parabole de Jésus, qui utilise cette image, dit clairement : Le champ, c’est


To read the rest of this article, visit https://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/confidentialite-et-discipline-deglise.