L’individu menacé

Ichthus Ichthus | August 14, 2015


IL FUT L'INDIVIDU… « Si je devais demander qu'on mette une inscription sur mon tombeau, je n'en voudrais pas d'autre que celle-ci: Il fut l'Individu. » Ainsi écrivait en 1848 le père de l'Existentialisme, comme souvent on l'appelle, le penseur luthérien danois Sören Kierkegaard (1). Nul n'a plus que lui protesté, au nom du christianisme, en faveur de l'individu. Dès qu'on prononce le mot, on pense à lui. En ouvrant le dossier contemporain et biblique du sujet, nous ne pouvons autrement qu'évoquer son témoignage.

Kierkegaard a vu l'individu menacé de trois côtés. Sur le front philosophique, Kierkegaard a défendu l'individu toute sa vie : contre le rationalisme totalitaire de Hegel. Hegel ne fait plus de l'individu qu'un moment de l'Histoire Universelle, qu'un article du Système.

Puis, Kierkegaard a consumé ses dernières années dans le combat contre un second adversaire, le christianisme sociologique de la « chrétienté ». Il la dénonce comme « la plus dangereuse de toutes les illusions » (2), parce qu'elle fait l'économie de la décision individuelle. Ses auditeurs, braves Danois baptisés et confirmés, s'entendent interpeller : « Quand es-tu devenu croyant ? Es-tu devenu un croyant ? » (3). Enfin, Kierkegaard a redouté, pour l'individu, le monde…


To read the rest of this article, visit http://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/lindividu-menace.