La fermesse de Jeanne d’Albret

Carol Larrey | September 28, 2017


La princesse résiste de toutes ses forces. Pas question d’épouser un simple duc. Plus les familles insistent, plus la jeune fille de 12 ans s’obstine. Elle subit des fessées sans broncher. Même si la rebelle croit en mourir, rien ne lui fait changer d’avis.

Toujours est-il, le grand jour du mariage arrive. Sous le poids d’une couronne d’or et d’une tenue en satin parée d’or, d’argent et de pierres précieuses, la malheureuse est trop faible pour marcher. Le roi de Navarre, son père, bien embarrassé devant la cour, se voit obligé de la faire porter jusqu’à l’autel. Ce mariage folklorique, que la demoiselle à forte tête réussira à faire annuler par le pape quelques années plus tard, est un premier indice du caractère de Jeanne d’Albret.

Après le décès de François Ier, Jeanne arrive à épouser celui de son choix, Antoine de Bourbon. Au cours des onze années qui suivent, le couple aura cinq enfants. Cependant, comme de coutume, la future régnante aura laissé les nouveau-nés entre les mains de nourrices, et les deux premiers meurent par leurs fautes. Le roi s’inquiète pour l’avenir de sa lignée. Sachant sa fille de nouveau enceinte, il décide de s’occuper lui-même…


To read the rest of this article, visit https://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/la-fermesse-de-jeanne-dalbret.