Les péchés mignons du chrétien : le changement et la grâce (3/3)

Tim Keller | November 13, 2015


Avec le temps, j'ai remarqué que certains pasteurs, dans leur lutte pour la sainteté de vie, n'insistent pas beaucoup sur le fait que Dieu nous accepte dans sa grâce malgré nos péchés. D'autres pasteurs, dans leur lutte contre le légalisme et pour la réjouissance dans la grâce, encouragent les gens sans grande conviction à la remise en question et à la repentance. John Newton, un pasteur du 18e siècle est exceptionnel dans sa façon d'équilibrer l'examen de soi et la grâce.

Dans un article précédent, nous avons vu comment John Newton nous donne des pistes très convaincantes pour examiner nos cœurs. Il affirme que les chrétiens n'accordent pas assez de temps et d’efforts à s’auto-examiner, à grandir dans la foi et dans le fruit de l'Esprit. L’examen de soi nous condamne-t-il forcément à nous sentir impropres, honteux et coupables ? Non, car Newton pense à une compréhension plus profonde du péché qui conduit à se réjouir dans la grâce. Personne ne savait mieux que Newton comment pousser les gens à utiliser l'évangile de grâce pour changer les cœurs. Voici deux choses que j'ai apprises de Newton pour mettre cela en pratique.

1. Les gens essayent souvent de remplir leurs cœurs en


To read the rest of this article, visit http://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/les-peches-mignons-du-chretien-le-changement-et-la-grace-3-3.