Naming : faut-il boycotter le Orange Vélodrome de Marseille ?

Yannick Imbert | July 8, 2016


Au milieu d'une actualité souvent dramatique, une nouvelle n'a probablement pas trouvé son chemin jusque sur nos écrans. C'est une nouvelle qui d'ailleurs n’affectera pas tout le monde de la même manière. Le stade Vélodrome de Marseille va changer de nom. Ce sera maintenant le « Orange Vélodrome ». Les marseillais pleureraient. Les autres s'en amuseraient. Il en va ainsi des compétitions entre villes et équipes de foot. Mais au-delà de l'« info » elle-même, il y a quelque chose d'important à l'oeuvre ici. C'est ce que vos journaux appellent le « naming », l'apposition publicitaire d'une grande marque ou entreprise à une enceinte sportive (ou à des compétitions sportives) [1]. Généralement pour des raisons financières. Orange est ainsi devenu le sponsor du stade, avec la promesse d'installer des bornes Wifi permettant une capacité de 20 000 connexions. Marseille n'est pas la seule à être touchée par ce phénomène. Le « naming » est de plus en plus fréquent. Le « Palais Omnisport » de Paris Bercy est d'ailleurs maintenant l' « AccorHotels Arena » [2]. Quant à « Highbury », le temple du football d'Arsenal, il a été remplacé par l' « Emirates Stadium ».

Nommer l'architecture

Au-delà des nécessités financières, que je comprends en partie, il me semble que le « naming » reflète…


To read the rest of this article, visit https://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/naming-faut-il-boycotter-le-orange-velodrome-de-marseille.