Pornographie : le nouveau stupéfiant

John Piper | June 19, 2017


Le nouveau stupéfiant. C’est le nom d’un article que Morgan Bennett vient juste de publier. Voici l'article ; sa thèse est la suivante

La recherche en neurologie a révélé que les effets de la pornographie sur internet sont tout aussi puissants, si ce n’est plus, que ceux de substances chimiques addictives telles que la cocaïne ou l’héroïne.

Ce n'est pas tout. Alors que l’on dénombre 1,9 million de consommateurs de cocaïne et 2 millions pour l’héroïne, il existe aux États-Unis 40 millions d’utilisateurs réguliers de pornographie en ligne.

Et voici pourquoi une addiction à la pornographie peut être encore pire :

La cocaïne est considérée comme un stimulant qui augmente les niveaux de dopamine dans le cerveau. La dopamine est le neurotransmetteur principal que la plupart des substances addictives sécrètent. Elle procure une sensation d'euphorie suivie par un état de manque qui ne peut être comblé qu'en répétant cette sensation d'euphorie—alors que les endorphines apporteraient, quant à elles, un état de satisfaction.

L'héroïne, quant à elle, est un opiacé qui procure un effet de détente. Ces deux drogues conduisent à une accoutumance. Ainsi, il faut en permanence augmenter leurs doses, au fil du temps, pour obtenir le même effet.


To read the rest of this article, visit https://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/pornographie-le-nouveau-stupefiant.