Un chrétien doit-il (toujours) se soumettre aux autorités de son pays ?

Mike Evans | July 27, 2015


Moi, président de la République ...

Lors du débat télévisé du 2 mai 2012 entre les deux candidats aux présidentielles, François Hollande a marqué durablement les esprits en répondant à la question : « Quel président comptez-vous être ? » par une anaphore constituée de cinq mots qu’il prononce à quinze reprises : « Moi président de la République… »  

En fait, il fait subtilement référence au discours d’investiture de Nicolas Sarkozy en 2007 où celui-ci répète vingt-sept fois : « Je veux être le président de la République qui… »

Chacun, par une mise en scène fine et une rhétorique murement réfléchie, insiste sur sa volonté de mener une présidence exemplaire. Que ce soit dans le domaine de la justice, le train de vie des gouvernants, le code déontologique des ministres et l’exclusion des conflits d’intérêts, chacun fait des promesses qui rivalisent avec les discours utopiques d’autrefois !

Oui, mais…

Alors que l’on se remet difficilement d’un scandale financier ou fiscal d’un député ou d’un ministre, d’autres  émergent, à tel point que l’on a l’impression d’assister à un effet de dominos ! À droite ou à gauche nous constatons la même dérive. Bien que chacun plaide l’erreur d’inattention, l’oubli ou l’ignorance, nul n’ignore que le problème de fond est la convoitise et l’appât…


To read the rest of this article, visit http://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/faut-il-toujours-se-soumettre-aux-autorites-de-son-pays.